L’histoire du web: de 1936 à aujourd’hui

 

Historique des technologies web

Les précurseurs

  • 1936: Publication de « On Computable Numbers with an Application to the Entscheidungs » par Alan Turing. Il prouve l’absence de méthodes algorithmiques (indécidabilité algorithmique) pour résoudre certains problèmes comme le problème de l’arrêt ou le problème de la décision, en imaginant un modèle mental de machine abstraite que l’on appellera plus tard machine de Turing.
1469941337612
Reproduction de la machine de Turing – Source inconnue
  • 1945: En septembre 1945, Presper Eckert et John William Mauchly achevèrent l’ENIAC (Electronic Numerical Integrator and Computer), gros calculateur entièrement électronique. Il avait été commandé en 1943 par l’armée américaine afin d’effectuer les calculs de balistique.
  • 1959: L’Electronic Delay Storage Automatic Calculator (EDSAC) est un calculateur automatique à mémoire électronique à retard, le premier ordinateur électronique, mis en service en 1949 à l’Université de Cambridge, Royaume-Uni. Descendant de l’ENIAC, c’était une machine électronique universelle, programmable par instructions, employant encore la technique des tubes à vide ; il pouvait effectuer en une minute 15 000 opérations mathématiques dont 4 000 multiplications.
EDSAC I, W. Renwick, M.V. Wilkes.- Copyright Computer Laboratory, University of Cambridge.
EDSAC I, W. Renwick, M.V. Wilkes.- Copyright Computer Laboratory, University of Cambridge.
  • 1963: Invention de la souris par Douglas Engelbart du Stanford Research Institute. Ce n’est qu’en 1984 qu’elle sera commercialisée à grande échelle avec le Apple Macintosh.
  • 1967: ARPANET ou Arpanet (acronyme anglais de « Advanced Research Projects Agency Network », souvent typographié « ARPAnet ») est le premier réseau à transfert de paquets développé aux États-Unis par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency). C’est l’ancêtre d’Internet!
arpanet3
Carte du réseau ARPNANET en 1971 – Source : « Casting the Net », page 64; CCR, page 93
  • 1971: Invention du microprocesseur par Intel. 23 ordinateurs sont reliés sur ARPANET. Envoi du premier courriel par Ray Tomlinson.
  • 1975: En janvier 1975, sort l’Altair 8800. Développé par des amateurs, frustrés par la faible puissance et le peu de flexibilité des quelques ordinateurs en kit existant sur le marché à l’époque, ce fut certainement le premier ordinateur personnel en kit produit en masse.

Les pionniers

  • 1976: En 1976, Steve Wozniak et Steve Jobs conçoivent l’Apple I, doté d’un processeur MOS Technologie 6502 à 1 MHz. Il vend avec Steve Jobs environ 200 machines à 666 $ l’unité. Il est doté d’un microprocesseur et d’un clavier.
Le micro-ordinateur Apple 1, créé en 1976 par Steve Wozniak et Steve Jobs
Le micro-ordinateur Apple 1, créé en 1976 par Steve Wozniak et Steve Jobs – Source inconnue
  • 1981: En août 1981 sort l’IBM PC (Personnal Computer) qui utilise un processeur Intel 8088 tournant à 4,77 MHz et peut faire tourner trois systèmes d’exploitation différents : PC-DOS, CP/M-86 et PC/IX.
ibm_pc_5150-2
  • 1983: Le réseau Arpanet adopte le 1er janvier 1983 la suite de protocoles TCP/IP qui sera la base d’Internet
  • 1984: Le 22 janvier 1984, Apple lance le Macintosh, le premier micro-ordinateur à succès utilisant une souris et une interface graphique.
Le micro-ordinateur Apple Macintosh, créé en 1984 par Steve Jobs
Le micro-ordinateur Apple Macintosh, créé en 1984 par Steve Jobs – Source inconnue
  • 1985: Microsoft lance Windows 1.0
  • 1989: Tim Berners-Lee, un physicien britannique, a inventé le web au CERN en 1989. À l’origine, le projet, baptisé « World Wide Web », a été conçu et développé pour que des scientifiques travaillant dans les universités et les instituts du monde entier puissent s’échanger des informations instantanément. Voici le premier site web!
  • 1989: HTML est une des trois inventions à la base du World Wide Web, avec le Hypertext Transfer Protocol (HTTP) et les adresses web. HTML a été inventé pour permettre d’écrire des documents hypertextuels liant les différentes ressources d’Internet avec des hyperliens.
  • 1992: Il y a 26 sites web raisonnablement fiables dans le monde
  • 1993: Le 30 avril, le CERN renonce aux droits d’auteur sur les logiciels du World Wide Web et permet leur mise dans le domaine public. À la fin de l’année, les médias grand public remarquent Internet et le WWW.
  • 1993: 130 sites web en juin, 623 en décembre ; l’usage croît d’un rythme annuel de 341 634 %.
  • 1994: Il y a 2 738 sites en juin, 10 022 en décembre. Le premier navigateur web, aussi appelé fureteur, voit le jour: Netscape Navigator 1.0.
Le navigateur web Netscape Navigator en 1994
Le navigateur web Netscape Navigator en 1994 – Source inconnue
  • 1996: Il ya 36 000 000 ordinateurs connectés
  • 1997: Il y a 1 000 000 de sites web selon Netcraft
  • 1998: Création de Google Search, célèbre moteur de rechercher créé par Larry Page et Sergey Brin en Californie (E.U.)
Google Search en 1998
Google Search en 1998 – Source inconnue
  • 1998: Il ya plus de 2 000 000 de sites web en mars.
  • 2000: Explosion de la bulle internet (368 540 000 ordinateurs connectés)

L’ère moderne

  • 2003: Lancement de WordPress
  • 2005: Création de Androïd par Google
  • 2007: Lancement de iOS et du premier iPhone par Apple
  • 2010: Première utilisation du terme Responsive Design
  • 2014: La barre du milliard de sites web est franchie
  • 2016: Plus de 1 milliard de iPhone vendus depuis environ 10 ans
  • 2017: Et aujourd’hui? Combien de site web sont en ligne?
  • Aujourd’hui: le site web du jour!

Quelques définitions importantes

Internet

Internet est le réseau informatique mondial accessible au public. C’est un réseau de réseaux, sans centre névralgique, composé de millions de réseaux aussi bien publics que privés, universitaires, commerciaux et gouvernementaux. L’information est transmise par internet grâce à un ensemble standardisé de protocoles de transfert de données, qui permet l’élaboration d’applications et de services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée, le pair-à-pair et le World Wide Web. L’internet ayant été popularisé par l’apparition du World Wide Web (WWW), les deux sont parfois confondus par le public non averti. Le World Wide Web n’est pourtant que l’une des applications d’internet. L’accès à internet peut être obtenu grâce à un fournisseur d’accès via divers moyens de communication électronique : soit filaire (réseau téléphonique commuté (bas débit), ADSL, fibre optique jusqu’au domicile), soit sans fil (WiMAX, par satellite, 3G+, 4G). Un utilisateur d’internet est désigné par le néologisme « internaute ».

Hébergeur web

Un hébergeur web (ou hébergeur internet) est une entité ayant pour vocation de mettre à disposition des internautes des sites web conçus et gérés par des tiers. Il donne ainsi accès à tous les internautes au contenu déposé dans leurs comptes par les webmestres souvent via un logiciel FTP ou un gestionnaire de fichiers. Pour cela, il maintient des ordinateurs allumés et connectés 24 heures sur 24 à Internet (des serveurs web par exemple) par une connexion à très haut débit (plusieurs centaines de Mb/s), sur lesquels sont installés des logiciels : serveur HTTP (souvent Apache), serveur de messagerie, de base de données… Un hébergement peut coûter entre 2$ et 200$ par mois, selon les capacités et fonctionnalités désirées.

Quelques hébergeurs web:

Site web

Un site web, ou simplement site, est un ensemble de pages web et de ressources liées et accessible par une adresse web. Un site est hébergé sur un serveur web accessible via le réseau mondial internet ou un intranet local. L’ensemble des sites web constituent le World Wide Web.

URL

Le sigle URL (de l’anglais Uniform Resource Locator, littéralement « localisateur uniforme de ressource »), auquel se substitue informellement l’expression adresse web, désigne une chaîne de caractères utilisée pour adresser les ressources du World Wide Web : document HTML, image, son, boîte aux lettres électronique, entre autres.

Nom de domaine

Un nom de domaine indique l’adresse internet de votre site web. Il vous permet également d’utiliser des courriers électroniques (e-mail). Il s’agit de votre identité sur le web. Un nom de domaine est unique. Il n’appartient qu’à vous durant la durée de votre abonnement (minimum d’un an avec une priorité de reconduction pour le propriétaire). L’attribution d’un nom de domaine se fait sur la base du « premier arrivé, premier servi », ce qui revient à dire « premier arrivé, seul servi ». On peut réserver un nom de domaine chez un registraire ou directement chez un hébergeur.

Hyperlien (liens)

Chaque hyperlien du web est construit avec l’URL de la ressource pointée, insérée avec une certaine syntaxe dans un document source (ou dans un programme ou dans une interface utilisateur) qui le contient pour indiquer la localisation d’une autre ressource (un document) ou fragment de ressource (une ancre cible dans cet autre document). Lorsqu’on active un hyperlien, le navigateur web peut présenter son URL dans une « barre d’adresse ».

Site statique

Un site statique est un site constitué de pages créées en HTML. Il s’agit d’un contenu fixe. Ainsi lorsqu’un ordinateur (par l’usage d’un navigateur internet) se connecte au serveur hébergeant le site statique, la page demandée est instantanément retournée, sans compilation ni traitement par le serveur.

En outre, les visiteurs peuvent seulement voir le contenu du site mais pas y participer ou interagir avec ce dernier. Pour les réaliser, seuls les langages dits de d’interface utilisateur (frontend) sont nécessaires, c’est-à-dire HTML, CSS et JavaScript.

  • Le HTML permet d’écrire la structure et le contenu de sa page ;
  • Le CSS permet de la décorer ;
  • JavaScript permet d’ajouter du dynamisme, mais uniquement du côté du navigateur (par exemple des animations graphiques).
site-statique

Site web dynamique

Un site dynamique combinent différentes sources pour constituer ses pages HTML. D’un côté il y a une base de données (MySQL, …), et de l’autre des fichiers dans un langage de programmation dynamique (PHP, Java, …) qui à la demande d’un ordinateur se connectant au serveur, à des bases de données, compile la page HTML avant de la délivrer.

Ces sites offrent un contenu qui peut évoluer dans le temps. Des programmes tournent du côté des serveurs, à l’arrière plan, (backend) pour générer les pages du site. Ces programmes peuvent se servir de bases de données ou autres sources de données pour composer les pages qui seront affichées dans le navigateur.

Ce dynamisme apporte des fonctionnalités que ne peuvent offrir les sites dits statiques. Par exemple les visiteurs peuvent y participer (Facebook, Instagram, etc…). Ils ont donc pratiquement supplanté les sites statiques au début des années 2000.

Pour les réaliser, on a également besoin de HTML, de CSS et de JavaScript, mais les programmes qui tournent du côté serveur utilisent d’autres langages qui peuvent créer dynamiquement les pages, en analysant les requêtes des visiteurs pour ensuite fabriquer une réponse adaptée.

  • La combinaison la plus fréquente est le langage PHP et une base de donnée MySQL
  • Il y aussi Java, C#, Ruby, voire d’autres comme C++, Python et Visual Basic via l’interface CGI.
site-dynamique

Open source

La désignation open source, ou « code source ouvert », s’applique aux logiciels (et s’étend maintenant aux œuvres de l’esprit) dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs.

Responsive Design

Responsive design (RWD) Le responsive design ou responsive webdesign (au même titre qu’un site mobile) est une manière de concevoir un site web pour que son contenu s’adapte automatiquement à la résolution écran du terminal qui est utilisé pour le visionner. On peut également parler de site adaptatif.

Content Managing System (CMS)

CMS est l’acronyme de content management system, soit, en français, « système de gestion de contenu ». Il s’agit d’un programme informatique utilisant une base de données et permettant de gérer de A et Z l’apparence et le contenu d’un site web.

Il permet, à des individus ou à des groupes hiérarchisés, de mettre à jour le contenu d’un site web à partir d’un panneau d’administration.

Aujourd’hui, le CMS est une plate-forme de déploiement de sites web très populaires, permettant de créer des sites web complexes à moindre coût, grâce aux nombreux CMS Open Source existant sur le marché. C’est de ces CMS dont nous allons parler, car même s’il existe des CMS payants, la grosse majorité des CMS déployés sont Open Source.

Les CMS les plus connus

  • WordPress: 58% des parts du marché – plus de 20 000 000 de sites actifs
  • Joomla: 6.5% des parts du marché – plus de 2 400 000 de sites actifs
  • Drupal: 4.8 % des parts du marché – plus de 1 100 000 sites actifs
D’autres CMS qui gagnent en popularité grâce à leur approche WYSIWYG

WordPress

Définition et histoire

WordPress, lancé en 2003, est un système de gestion de contenu (SGC ou Content management system (CMS) en anglais) libre écrit en PHP, reposant sur une base de données MySQL, et distribué par l’entreprise américaine Automattic. Les fonctionnalités de WordPress lui permettent de gérer n’importe quel site web ou blog. Il est distribué selon les termes de la licence GNU GPL version 2. Depuis sa création, des miliers de programmeurs professionnels et amateurs participent continuellement au développement du logiciel.

Fonctionnement

Écrit en PHP, le logiciel possède une base de données MySQL et un logiciel « serveur web » qui va générer une page web chaque fois qu’un utilisateur se connecte au site. Un site WordPress se compose de quatre éléments :

  • Le logiciel lui-même, qui permet de gérer et générer les pages web ;
  • Les thèmes permettent de personnaliser l’apparence du site ;
  • Les plug-ins ajoutent des fonctionnalités au site :
  • Les widgets sont de petits objets affichés sur votre site (calendrier, météo, tags, etc.).
[/icon_list]

WordPress.org VS WordPress.com

Il existe 2 façon d’utiliser WordPress.

  1. En installant WordPress sur votre propre serveur d’hébergement web (WordPress.org)
  2. En adhérant à un service WordPress hébergé (WordPress.com)

Avantages de WordPress.org (hébergé sur votre serveur)

  • C’est gratuit et relativement facile à utiliser.
  • Vous êtes propriétaire de vos données. Vous êtes en plein contrôle. Votre site ne sera pas désactivé parce que quelqu’un décide qu’il est contraire à leurs conditions de service (tant que vous ne faites pas quelque chose d’illégal).
  • Vous avez le contrôle.
  • Vous pouvez télécharger et utiliser des plugins.
  • Vous pouvez télécharger des thèmes personnalisés. Modifiez les fichiers de thème (pas seulement les styles) si nécessaire.
  • Vous pouvez gagner de l’argent en utilisant vos propres annonces, et faire les choses à votre façon.
  • Vous avez accès à Analytics et un suivi personnalisé
Désavantages de WordPress.org (hébergé sur votre serveur)
  • Comme tout autre site Web, vous avez besoin d’un bon hébergement. Cela coûtera entre 2$ et 10$ par mois (à mesure que votre site se développe, vos coûts d’hébergement peuvent changer).
  • Vous êtes responsable des mises à jour. WordPress offrent mises à niveau nécessitent un clic mais il y a plusieurs précautions à prendre pour ne pas créer de bogue.
  • Vous êtes responsable des sauvegardes, mais heureusement des tonnes de plugins étonnants sont là pour vous aider.
  • Vous devez assurer la sécurité de votre site vous-même (grâce à des plugins) car les pirates informatiques adorent pirater les sites WordPress afin d’y utiliser le serveur et s’en servir à des fins frauduleuses (attaques informatique de masse, pourriel, etc)
Avantages de WordPress.com (hébergé par Worpdress)
  • Seules les fonctionnalités de base sont présentes, c’est donc plus simple à utiliser
  • C’est gratuit pour jusqu’à 3 Go d’espace. Après cela, vous devrez payer pour de l’espace (19,95 $ par année pour 5 Go) ou (289,97 $ par année pour 100 Go).
  • Ils s’occupent de la sécurité de votre site web
  • Ils s’occupent des mises à jour à jour.
  • Ils font régulièrement des sauvegardes de votre site.
Désavantage de WordPress.com  (hébergé par Worpdress)
  • Ils placent des annonces sur tous les sites Web gratuits. Avez-vous vraiment pensé que c’était entièrement gratuit? Si vous ne souhaitez pas que vos utilisateurs puissent voir des annonces, vous pouvez les payer 29,97 $ par année pour garder votre site sans publicité.
  • Vous n’êtes PAS autorisé à vendre des annonces sur votre site, sauf si vous recevez 25 000 pages vues par mois. Dans ce cas, vous devez appliquer pour essayer leur fonctionnalité appelée Contrôle des annonces. Le processus d’approbation ne vous coûte rien, mais vous devez diviser vos revenus 50/50 avec eux!
  • Vous ne pouvez pas utiliser de plugins. WordPress est bien connu pour sa flexibilité en raison des plugins. WordPress.com ne vous permet pas d’utiliser des plugins! Si vous voulez utiliser des plugins, alors vous devez passer à leur programme VIP qui commence à 3750 $ par mois.
  • Vous ne pouvez pas utiliser des thèmes personnalisés. Vous êtes coincé avec leur choix de thèmes qui est utilisé sur des centaines de millions de sites. Ils offrent une « mise à niveau de conception » qui devrait vraiment être appelée mise à niveau CSS pour 30 $ par année. Ce qui signifie que vous pouvez modifier la couleur de votre site. Mais si vous voulez ajouter quelque chose de vraiment personnalisé, vous ne pouvez pas.
  • Vous êtes limité à leurs analyses. Vous ne pouvez pas utiliser de logiciel d’analyse personnalisé car vous ne pouvez pas ajouter de codes personnalisés à votre site.
  • Ils peuvent supprimer votre site à tout moment s’ils pensent qu’il contrevient à leurs Conditions d’utilisation.
  • Ils changeront votre thème sans votre permission si le fondateur n’aime pas le développeur de thème.
  • Même si vous payez pour leurs mises à niveau, vous devez accepté une mention au bas de page qui indique de votre site web est propulsé par WordPress.com
 

Your browser is out of date. It has security vulnerabilities and may not display all features on this site and other sites.

Please update your browser using one of modern browsers (Google Chrome, Opera, Firefox, IE 10).

X